Angèle est seule dans la maison de briques rouges. Elle en connaît les moindres recoins, à force d’y traquer la poussière et de frotter le carrelage moucheté. Comme chaque jour, elle a noué ses longs cheveux en chignon serré, enfilé la blouse anthracite autour de ses larges hanches de polonaise, et ajouté quelques gaillettes dans le poêle en fonte afin d’y déposer la sempiternelle…

Lire la suite

Délicieusement absurde, délicatement déjanté, poétiquement kitsch, on peine à trouver les mots justes pour qualifier le spectacle de Léopoldine HH ! La chanteuse et ses deux acolytes glissent subtilement des costumes à paillettes aux justaucorps bien moulants, du synthé au ukulélé, d’Antonin Artaud à France Gall, de l’électro à la comptine alsacienne, tant et si bien qu’à la fin, plus personne ne s’étonne de…

Lire la suite

Il est des êtres inexplicablement habités par une solide vocation dès le plus jeune âge. Adam est de ceux-là. Les dames de la cantine vous le diront : alors qu’il n’avait encore que 5 ans, ce petit garçon qui ne ressemblait pas aux autres voulait déjà devenir maire. En attendant d’avoir l’expérience nécessaire pour briguer cette fonction, l’adolescent s’entraînait en occupant le poste de…

Lire la suite

Mine de rien, la rivière Agout est un lieu très fréquenté, même en plein centre ville ! On y trouve bien sûr des familles de canards, de martins pêcheurs ou encore des ragondins énormes ; des rameurs courageux le dimanche ont remplacé le célèbre coche d’eau Le Miredames pour les mois d’hiver ; mais bien souvent également, des pêcheurs assidus, placés à certains endroits stratégiques comme les…

Lire la suite

Maguy porte des escarpins noirs brillants dont les talons aiguilles claquent sur le granit rose du parvis du théâtre municipal. Elle semble vouloir à tout prix attirer l’attention, et elle y parvient, notamment grâce au fushia improbable de son corsage en popeline et au cliquetis de ses bracelets en laiton. D’une voix rauque et autoritaire, elle apostrophe sa partenaire qui semble naturellement accepter sa…

Lire la suite

À l’ombre de l’immense cèdre bleu, dans son short noir ourlé d’or, le jeune garçon sautille avec application, ses mains gantées le long du corps, puis replace son protège-dents comme le ferait un professionnel. L’entraîneur, qui n’a pas l’air tout jeune, ne s’en laisse pourtant pas compter, et canalise avec douceur et expérience les assauts fougueux de l’enfant. Derrière eux, tout habillés de vert…

Lire la suite

Quand un déracinement ontologique vous pousse sur la route, toujours…

La plante de ses pieds nus n’est plus que corne noueuse et crasseuse. Il a élu domicile sous les grandes arches métalliques de la gare de Lyon, et tandis qu’il arpente les dalles de carrelage blanc, il scrute les voyageurs d’un air hagard. Il s’approche finalement d’une jeune femme en transit, lui tend un large sourire, et, en guise d’introduction à sa tirade de…

Lire la suite

Chaque jour, il sort lentement de l’immeuble pour s’installer sur le petit banc de pierre posé sous un arbre, au creux d’un minuscule carré de pelouse. Il peut rester assis là pendant des heures, comme si le temps n’avait aucune importance. Parfois il sort une pipe en bois, l’allume et en tire quelques bouffées grises. Mais le plus souvent il semble ne rien faire…

Lire la suite

Enzo est un petit dur à cuire. Sur sa branche de lunettes, il y a un morceau de scotch parce qu’elles sont cassées. Il n’a jamais rien connu d’autre que les cris et les insultes, alors forcément, il pense que la vie ça marche comme ça. Il frappe Louna, la chienne, Starwars, le chat. C’est sa manière de leur montrer qu’il les aime. Avec…

Lire la suite

30/65