Elzbieta

Polonaise d’origine, Elzbieta a écrit les textes de quelques soixante-dix ouvrages pour enfants, et en a réalisé elle-même les illustrations. Ce sont soixante de ces illustrations originales qui ont été exposées cette semaine : aquarelles, pastels, collages,… On y retrouve les lapins « Flon-flon et Musette » et « Petit gris », qui parlent avec leurs mots de la guerre et de la pauvreté, le « Grimoire de sorcière » qui contient toutes sortes de bêtes et de recettes extraordinaires, ou encore « Cornefolle », la vache folle et multicolore pour les touts petits. L’auteure a la coquetterie de ne jamais divulguer son âge et voit toujours le monde à travers des yeux d’enfants. C’est ainsi qu’elle s’interroge : « Mais pourquoi toutes les rues ne portent-elles que des noms d’adultes et pas de noms d’enfants ? ».

Les dessins d’Elzbieta parlent directement à l’imaginaire des petits, qui se sont pressé nombreux pour lui poser des questions auxquelles elle a répondu avec beaucoup de patience et de bienveillance. « Est-ce que c’est vrai que ta marraine était une fée » lui a demandé une petite fille. « Oui je crois » a répondu la vieille dame en souriant, « mais c’est difficile de prouver ces choses-là » a-t-elle ajouté avant d’expliquer à un petit garçon, curieux de découvrir ses méthodes de travail, comment on dessine avec de la pâte à tartiner… « Il suffit de tremper ton doigt dedans, comme ça ! » s’est-elle exclamé en mimant le geste. La séance de signatures s’est évidemment achevée autour d’un grand goûter !