Tête à coiffer

Dans un mouvement délicat, les doigts de la main gauche se posent sur le haut du crâne, puis plongent dans les longs cheveux noirs pour faire connaissance avec les nœuds sans réveiller le cuir chevelu encore assoupi.
Les poils de la brosse prennent doucement le relais, puis à nouveau les doigts, engageant une danse matinale qui va durer plusieurs minutes.
Toujours sans un mot, elle lui signifie la fin de cette intimité partagée par un baiser tendre posé sur le front.

#MercrediFiction