Tendresse

Du haut de ses pierres de taille restaurées, la vieille maison de ville sourit doucement à la lune. Dans son œil gauche au verre dépoli, on devine le corps musclé d’un jeune homme sortant de la douche. Sa peau d’airain épouse le blanc moelleux de la serviette éponge, tandis qu’il frictionne ses cheveux crépus.

Dans l’œil droit de la vieille dame, on peut voir distinctement briller la laque rouge des meubles de la cuisine. Une jeune femme se tient dans la chaleur de la gazinière, elle danse lentement en remuant les champignons qui crépitent au creux de la poêle.

Loin de se contenter d’être confortable, son chandail épouse malicieusement les formes de son buste et vient chatouiller la dentelle d’un string noir qui peine à dissimuler deux fesses ravissantes.

Le jeune homme apparaît soudain dans l’embrasure, s’approche des flammes, et verse un paquet de pâtes dans la casserole bouillonnante. Puis il se penche vers sa compagne et dépose doucement un baiser sur la peau satinée de son cou.

La maison soupire d’aise et laisse échapper quelques notes de musique par la cheminée…