Sabine jardine dans la ville depuis vingt ans

On les aperçoit souvent, bottés et gantés sur le bord de la route où dans les jardins publics : les jardiniers municipaux travaillent sans relâche à fleurir la ville. Sabine est l’une d’entre eux, et c’est avec un large sourire qu’elle a bien voulu répondre à mes questions.

Bonjour, qu’est-ce que vous êtes en train de faire ?

Eh bien le printemps approche alors on s’occupe de nettoyer, enlever les mauvaises herbes qui commencent à repousser, remplacer les plantes qui ont gelé. Nous venons de terminer la taille de tous les buis du jardin de l’évêché, un gros travail.

Qui décide de la disposition des plantes sur un parterre ?

C’est le chef de service qui prépare les plans mais si nous avons envie de participer, c’est possible. On peut donner nos idées et sur le terrain nous avons un peu d’autonomie à ce niveau.

Vous exercez ce métier depuis longtemps ?

Ouh la oui, ça fait plus de vingt ans !

Et qu’est-ce que vous aimez dans ce métier ?

Ce que je préfère, c’est le contact avec le public. On renseigne, on donne le nom des fleurs. Vous savez, il n’est pas rare que les gens copient dans leur jardins ce qu’ils ont vu dans nos parterres ! Beaucoup de personnes remarquent notre travail et nous font des compliments. Et puis je suis employée municipale : je réponds aux questions plus générale des gens, par exemple sur le musée, l’histoire… Ca me plaît de mettre la ville en valeur.

Alors vous auriez un conseil à donner aux jardiniers ?

Le temps de la taille des rosiers approche… Nous devrions commencer la semaine prochaine même s’il reste des risques de gelée.