Première fois

Ca fait déjà une demi-heure qu'il l'observe en silence. Il se serre tellement contre le tronc d'arbre qui lui sert autant de camouflage que de béquille qu'il en a presque pris la couleur.

Il est encore temps de faire demi-tour, mais s'il fait ça, il est quasiment certain de ne plus avoir d'autre occasion.

Il aimerait bien qu'elle lève les yeux, au moins il n'aurait plus d'autre choix que de s'approcher.

Ca oscille dans sa tête, de plus en plus fort : y aller, ne pas y aller ?

***

Il n'y a qu'un seul bar sur la petite place du village, impossible de se tromper. Elle s'imaginait l'attendre seule, mais la terrasse déborde de conversations, d'éclats de rire et de verres qui tintent.

Elle mâchonne nerveusement sa paille et avale quelques bulles en lançant un regard fébrile vers son téléphone qui ne fait rien pour la rassurer.

Surtout, ne pas lever les yeux, il ne faudrait pas avoir l'air impatiente.

Une ombre allongée apparaît enfin sur le bord de la table.

***

Il ne sait pas trop où il a trouvé la force de mettre un pied devant l'autre, mais le fait est : le voilà debout devant elle.

Le soleil doux de cette fin de journée printanière lui vole même l'effet de surprise en projetant sur la nappe la silhouette qui annonce sa présence.

Il empoigne le dossier de la chaise, s'assoit lentement, un sourire crispé aux lèvres, et marmonne un "bonjour" anxieux.

Un "bonjour" enjoué lui revient en écho.

C'est la première fois qu'il entend sa voix.