Polichinelle

Chaque fois qu'elle ferme les yeux, son visage apparaît sur la rétine. D'abord un peu flou, puis de plus en plus présent, jusqu'à ne plus pouvoir le quitter du regard.
Jamais personne ne lui a chuchoté des mots d'amour aussi tendres. Alors dès qu'elle le peut, elle s'assoit, baisse les paupières, fixe les lèvres et boit les paroles silencieuses.
Elle l'a inventé de toutes pièces, à partir de trois ou quatre morceaux de réalité rapiécée façon polichinelle. Et il la rend heureuse.