When I left the metro station in Vanves, south of Paris, I discovered a pretty, modern and flowery city. Just a few steps from the station, I found the porch I had been told to look for, and crossed beneath it to find the participative habitat where I would spend a week. It was a large building, nestled between the wall of the cemetery…

Lire la suite

Elle porte une robe en laine au col très échancré qui laisse apparaître une épaule toute entière. Ouvrant le petit sac de cuir posé sur ses genoux, elle en sort une cigarette et la porte à la bouche, laissant au passage une trace de rouge à lèvres sur le filtre. A plusieurs reprises, elle regarde fébrilement sa montre , se tortille sur le banc,…

Lire la suite

D’après Manifeste pour une véritable économie collaborative de Michel Bauwens et Vasilis Kostakis (Éditions Charles Léopold Mayer, 2017) Avec l’avènement du numérique, notre société connaît une transformation dont la profondeur est inédite depuis les débuts du capitalisme observés par Marx. Les relations de production et d’échanges sont bouleversées, et prennent peu à peu la forme d’une nouvelle dynamique : le pair-à-pair (P2P). Historiquement, le pair à…

Lire la suite

C’est un grand gaillard musclé aux yeux bleus et au crâne rasé, ancien agent des renseignements reconverti dans l’habitat solidaire… On ne se connaissait pas hier, mais nous échangeons comme deux vieux amis. Je sais déjà tout de lui : sa femme, ses deux enfants, sa mère bretonne, son père militaire… Nous devisons sur les bienfaits du don et du partage. Et il hoche…

Lire la suite

Ca se bouscule en terrasse ! Ils sont au moins une dizaine à se serrer sur le banc improvisé par le tuyau de chaufferie, à l’abri du petit vent frais, en plein soleil. Certains s’en vont, d’autres arrivent pour se glisser au chaud sur le promontoire. D’autres encore préfèrent se la jouer solo un peu plus loin, mais toujours en jetant un regard en…

Lire la suite

Elle ne sort pas à n’importe quelle heure. En général, elle attend patiemment qu’il n’y ait plus personne. Alors elle s’y prend tôt le matin ou tard le soir. Elle passe la tête discrètement de derrière la tôle ondulée, scrute les alentours, puis trottine rapidement sur le béton pour se faufiler le plus vite possible derrière les poubelles. Coûte que coûte, il lui faut…

Lire la suite

Il est assis derrière son comptoir,  tête baissée. Je m’avance vers lui et lui demande le prix d’un téléphone. Tout confus, il lève les yeux vers moi, manifestement paniqué. Son regard noir semble vouloir dire quelque chose, mais se dérobe mille fois avant d’y parvenir. Il finit par souffler un suppliant « Frère pas là » avec un accent arabe à couper au couteau. J’observe l’échoppe…

Lire la suite

Les rires clairs des trois fillettes montent le long des murs de la cour intérieure. Elles sont toutes habillées de la même façon : fuseau noir, marinière bleue,  baskets roses. Leurs longs cheveux bruns tombent jusqu’aux reins. La plus grande ne doit pas avoir plus de neuf ans. Elle tient dans sa main un flacon remplie d’eau savonneuse, et souffle dans le petit bâton…

Lire la suite

Elle a divorcé parce qu’elle n’était pas heureuse. Elle a débarqué seule dans cette grande maison vide, sans avoir rien emporté. La garde alternée la prive désormais de ses enfants une semaine sur deux. L’ex-mari les prend au bout de la rue, ils ne se croisent plus jamais. Alors elle passe ses journées les yeux rivés sur ses fourneaux : brioches, yaourts, lasagnes… Puis…

Lire la suite

Enzo est un petit dur à cuire. Sur sa branche de lunettes, il y a un morceau de scotch parce qu’elles sont cassées. Il n’a jamais rien connu d’autre que les cris et les insultes, alors forcément, il pense que la vie ça marche comme ça. Il frappe Louna, la chienne, Starwars, le chat. C’est sa manière de leur montrer qu’il les aime. Avec…

Lire la suite

60/75