Cette nouvelle carte postale sera forcément… ensoleillée ! Car s’il y a bien une caractéristique propre à Marseille, c’est sa lumière… C’est ce que j’ai découvert en y passant quelques jours sur l’invitation de Pierre-Alain, un commoner avec lequel j’avais déjà échangé lors de visios sur le thème des assemblées des communs. C’est ainsi que j’ai eu la chance de participer à la toute…

Lire la suite

This new postcard will be sunny! If there is one characteristic peculiar to Marseille, it is its light. This is what I discovered by spending a few days there on the invitation of Pierre-Alain, a commoner with whom I had already communicated on the theme of the assemblies of the commons. That’s how I had the chance to participate in the very first commoner…

Lire la suite

C’est avec un grand plaisir que j’ai fait la connaissance d’Anne-Sophie et Antoine au cours de mon périple, lors d’une pause dans la jolie ville de Grenoble. Attablés à une terrasse, nous avons partagés joyeusement les pratiques des assemblées des communs de Lille et de Grenoble autour d’un café. Tous deux élus à la mairie, ils m’ont raconté l’histoire de ces citoyens engagés dans…

Lire la suite

It was with great pleasure that I met Anne-Sophie and Antoine during my journey, while taking a break in the beautiful city of Grenoble. We happily shared the practices of the Lille and Grenoble assemblies of the commons over a coffee at a sidewalk cafe Anne-Sophie and Antoine were both elected to positions in city hall. They shared stories with me of citizens engaged…

Lire la suite

Elles sont assises toutes les trois sur une valise, comme ça, sur le trottoir. La mère et ses deux petites filles. Peut-être attendent-elles quelqu’un ? Embouteillage sur la chaussée. Au moment où j’arrive à leur hauteur, un camion s’arrête, un bras sort par le carreau, avec un sachet de pains au chocolat. Une des petites l’attrape au vol et va se rasseoir. Je baisse…

Lire la suite

Elle assied doucement le bébé sur la table devant elle, puis pose ses deux mains sur sa tête pour bien la maintenir. Ils se regardent longuement dans les yeux, jusqu’à ce qu’elle penche sa tête vers lui et frotte le bout de son nez sur le sien. L’enfant se jette gaiement en arrière. Et elle recommence, encore et encore. Il ne semble pas se…

Lire la suite

Le nomadisme a ceci d’extraordinaire qu’il me permet de découvrir des personnes et des lieux dont je n’aurais jamais pu soupçonner l’existence ! C’est donc conseillée par un ami commoner que je me suis retrouvée un beau jour avec ma petite valise à roulettes à la gare Saint Lazare, que j’y ai pris un train de banlieue, et que j’ai débarqué 25 minutes plus…

Lire la suite

The extraordinary thing about nomadism is that it lets me discover people and places whose existence I could never have suspected! On the recommendation of a commoner friend, I found myself one day with my little suitcase-on-wheels at the Paris Saint Lazare station; I took a suburban train and 25 minutes later disembarked in another dimension… After a good fifteen minutes of walking, I…

Lire la suite

Timide derrière ses lunettes, son regard se perd dans une assiette de petits pois. Il ne semble pas très grand et se comporte discrètement. Lâchant doucement sa fourchette, il caresse sa barbe brune qui ne paraît manifestement pas être le fruit de la mode mais bien une partie de lui depuis longtemps. Il semble réfléchir. Quand soudain il lève les yeux, et croise mon…

Lire la suite

Quand je suis sortie de la station de métro à Vanves, au sud de Paris, j’ai découvert une ville coquette, moderne, et fleurie. A quelques pas de là, je suis entrée sous le porche qu’on m’avait indiqué, et j’ai découvert l’habitat participatif dans lequel j’allais passer une semaine : un grand immeuble niché entre le mur du cimetière et les autres habitations alentours et…

Lire la suite

50/75