Moderato Cantabile

Passer de Philippe K. Dick à Duras sans transition, c'est un peu comme remettre soudainement le poisson asphyxié dans son bocal.
Ce style, ces mots... font apparaître immédiatement des images, des sensations et des sentiments (souvent mélangés chez moi dans une sorte de synesthésie mentale).
D'aucun⋅e⋅s s’ennuieront à la lire sans doute. Pas moi. Pas ce livre-là en tous cas, qui se lit comme on tourne une page, en clignant des yeux à cause du soleil.