Les amoureux de l’Agout

Mine de rien, la rivière Agout est un lieu très fréquenté, même en plein centre ville ! On y trouve bien sûr des familles de canards, de martins pêcheurs ou encore des ragondins énormes ; des rameurs courageux le dimanche ont remplacé le célèbre coche d’eau Le Miredames pour les mois d’hiver ; mais bien souvent également, des pêcheurs assidus, placés à certains endroits stratégiques comme les ponts, passent le plus clair de leur temps libre à taquiner le gardon, à l’image de François et Gilles, tous deux forestiers. Cannes à pêche, boites d’asticots et carte de pêche, tout le matériel est là. « La semaine dernière, j’ai pêché un silure de deux mètres cinquante au pont de Lameilhé » affirme fièrement François. « Les gros poissons comme les brochets et les sandres, on les mange » explique-t-il avec entrain. « Les petits poissons servent à pêcher les gros » ajoute-t-il en montrant du doigt un saut plein de petits gardons frétillants. Les joies de la campagne en plein cœur de l’écusson castrais…