Le musicien

On distingue à peine ses traits sous sa tignasse noire et une barbe qui n'a sans doute pas été taillée depuis des mois.
Les mitaines usées laissent entrevoir de longs doigts qui pincent difficilement les cordes d'une guitare presque aphone.
Perché en haut de l'escalier de l'église, il s'époumone : "You're my wonderwall !" sans qu'aucun promeneur ne s'arrête devant lui à cette heure tardive.
Dans l'étui de guitare ouvert, trois petites pièces brillent à la lueur du lampadaire.