Le colocataire

C’est un grand gaillard musclé aux yeux bleus et au crâne rasé, ancien agent des renseignements reconverti dans l’habitat solidaire…

On ne se connaissait pas hier, mais nous échangeons comme deux vieux amis.

Je sais déjà tout de lui : sa femme, ses deux enfants, sa mère bretonne, son père militaire…

Nous devisons sur les bienfaits du don et du partage.

Et il hoche la tête doucement : « J’aimerais arriver à lâcher prise, à faire confiance, mais ce n’est pas facile… »