La rencontre

Ses paupières ont soudain une vie autonome. Impossible de lever les yeux pour croiser son regard.
Il l'a pourtant rêvé ce moment, attendu, espéré.
Il aurait tant de choses à lui dire, mais aucun son ne sort de sa bouche. Ses cordes vocales sont aussi paralysées que toutes ses fibres musculaires.
Elle reste muette pour ne pas le brusquer, sourit doucement en goûtant sa présence, porte un verre à ses lèvres, le repose et avance calmement sa main sur la table en guise d'invitation.

***

La panique l'envahit. Pour peu, il se lèverait et partirait en courant.
C'est presque avec l'énergie du désespoir que sa main trouve pourtant le courage de bouger légèrement dans sa direction.
Elle pose délicatement les doigts sur les siens, et ne dit toujours rien.
Peu à peu la chaleur monte dans son bras qui se détend enfin, les épaules s'abandonnent.
Ils restent comme ça pendant de longues minutes, tandis que leurs corps font connaissance pour la première fois, paisibles.

***

L'apaisement poursuit son chemin sous la peau, gagnant bientôt le coin des paupières qui frémissent.
Il lève enfin les yeux vers elle, et leurs univers se rencontrent.
Le temps continue de s'écouler à une vitesse indéfinissable.
Quand tout à coup, ils ouvrent la bouche tous les deux en même temps, s'arrêtent, étonnés, et échangent un sourire complice.
A compter de cet instant, la glace est brisée, la timidité s'évapore.
Ils ne cesseront plus de parler de la nuit, main dans la main.