La jongleuse

Elle porte un costume désuet à carreaux violets qui enserre son corps fluet. Dans le carré mi-long de ses cheveux auburn elle a soigneusement placé une petite fleur en tissu rose.
Le téléphone diffuse de légères notes de piano.
Ses grands yeux écarquillés embrassent le ciel tandis que ses quatre quilles blanches virevoltent dans les airs.
L'une d'elle tombe à terre, et tandis qu'elle la ramasse, elle me jette un regard malicieux et s'exclame : "Vous voyez, c'est sans filet !"