La bête

Elle n'avait jamais vraiment disparu.
Elle attendait simplement son heure.
Sa grande bouche s'est remise à tout avaler : les petites joies, les espoirs, les partages, les sourires, les projets.
Toute velléité d'être en vie fut aspirée en un seul point minuscule et recrachée sous la forme d'une larme.
Alors il y eu la tristesse, le chagrin, le désespoir, le hurlement existentiel, mais tout cela c'était encore être en vie, alors elle l'avala aussi.
Jusqu'au point ultime : la mort.

#MercrediFiction