Dialogue de sourds

− Tu sais, c'est pas facile pour moi que tu ne répondes jamais. Du coup, je suis obligé d'imaginer, alors je me trompe, forcément.
− ...
− Oui, je sais, j'avais promis que je ne te parlerai plus, mais je n'y arrive pas, tu me manques, c'est pas marrant sans toi.
− ...
− Ca te fait quoi que je ne te parle plus ? Tu veux bien que je te reparle ?
− ...

Comme tous les matins, il repose délicatement la figurine sur l'étagère en verre, lui jette un dernier regard, et file au boulot.

***

− Attends ! Ne pars pas ! Je t'entends !
− ...
− Je voudrais bien te répondre, mais je n'y arrive pas !
− ...
− Oh non, il est encore parti. Ca va s'arrêter quand ce supplice ?

Il faut absolument qu'elle trouve un moyen de communiquer. Si elle arrive à se déplacer, ne serait-ce que d'un centimètre, il le remarquera forcément, il comprendra.

La figurine se tortille sur son socle en vinyl avec l'énergie du désespoir, et, miraculeusement... finit en morceaux au bas de l'étagère.